L'est de la RDC: Les effigies de « Joseph KABILA » brûlées

MessagePosté par Mathilde » 09 Jan 2014, 15:26

L'est de la RDC: Les effigies de « Joseph KABILA » brûlées, comparé à un chien mort, la population réclame son arrestation pour haute trahison...
Lorsque celui qui se fait appeler Joseph KABILA a fait sa tournée en pataugeant dans la boue de ses 5 chantiers commençaient il y 7 ans de cela dans le nord Est de la RDC. Personne ne pouvant imaginer la suite, après ce cirque que les média-mensonges de la RDC ont fait circuler sur le parcours de cet imposteur dans l'Est...



Il ne pouvait s'attendre à l'étendu de sa forfaiture et de son incapacité à gérer l'immense pays comme la RDC, vue l'état des routes au bout de 13 ans de son pouvoir contesté par ses multiples tricheries...Il avait la gadoue jusqu'à la ceinture et aujourd'hui avec la mort de Mamadou Ndala, il aurait cette même gadoue jusqu'au cou.

Personne ne veut plus parler de lui dans l'Est de la RDC où les gens ont voulu croire à sa sincérité, à sa victoire contre ses frères de l'autre coté. La joie a été de courte durée ! Quand on chasse le naturel il revient au galop...L'expression Russe prend tout son sens, qui dit : Le serpent chance de peau, mais pas de nature.

Et voilà, celui qui a eu une certaine notoriété dans cette contrée du pays s'est fait liquider comme un vulgaire criminel (ndlr).



La mort de celui qui a osé défier le Rwanda et l'Ouganda, a été ressentie sur l'ensemble du territoire congolais, particulièrement dans la zone des hostilités. Un mauvais coup de pub pour « l'incapacitaire » de Kngakati, qui était extrêmement jaloux et inquiet de la popularité de celui qui jurait que par le Coran pour la paix dans sa région.



Il n'écoutait que la voie de la raison, de la justice et la probité...Il n'a jamais porté dans son cœur ceux qui ont marché sur la vie de nos mamans et enfants. Il est venu en libérateur de ce peuple meurtri, hélas son entreprise a été stoppé par ceux qui veulent la fragilité de la région et sa balkanisation.



Les rwandais savaient qu'il était incorruptible et déterminé à mettre fin à cette mascarade qui a assez duré. Il voulait rendre à ce peuple de l'Est, sa fierté, raison pour laquelle qu'il n'écoutait pas les ordres de Kinshasa quand on lui demandait de replier. Il disait Niet d'après François Murizizi un habitant proche de ce vaillant combattant.



Cela prouve l'animosité de Joseph KABILA à l'égard de cet homme, puisqu'il n'a même pas pris la dimension de cet homme et son combat pour assister à ses obsèques.

Il a tué pour la deuxième fois, notre Mamadou, rajoute cet autochtone qui pleure au téléphone, contacté par Afrique Rédaction. Pour terminer, il dira, il faut arrêter « ce chien » et le traduire devant une cour martiale, afin qu'il soit jugé pour haute trahison et pendu si c'est nécessaire.



Il concluant en disant je cite : De toute le façon, ici on n'a jamais aimé ce traitre et encore voté cet incapable. Et on se demandait comment, a-t-il pu réunir toutes ces voix de l'Est, lors des dernières élections en 2011. Un patenté tricheur !



Voila le baromètre de l'Est de la RDC particulièrement à Goma, Butembo et à Beni. Celui qui se fait appeler Joseph KABILA est vomi par tout le monde, même ceux qui hésitaient encore, ont été confortés par l'assassinat de leur héros, notre héros national...

Goma, Butembo, Beni, deviennent une zone où la grande révolte partira, et personne n'a plus confiance à cette personne qui dirige la RDC par défi...



Tout le monde suspecte tout le monde, la Fardc est en état de déliquescence. La mort de Mamadou Ndala orchestrée par Kinshasa et exécuté par un des Fardc (garde présidentielle) en tenue des Fardc, met tout le monde aux aguets. ( Ndlr)

Voila le traumatisme recherché par les autorités de Kinshasa, afin de démoraliser cette armée qui commençait à se faire apprécier dans ses exploits sur le terrain...

Image

Le gouverneur Paluku ne sait à quel saint se vouer, et lance des appels au calme...Personne n'écoute ce valet des rwandais ! Une tension vive s'est installée dans ces villes...On a observé des émeutes partout. Des images DE Kabila dans la ville arrachées, les drapeaux du parti favorisant l'installation des rwandais en RDC, du PPRD ( Parti Politique de celui qu'on appelle Joseph KABILA) et du BUREC ( Parti du Gouverneur Julien PALUKU) en lambeau.



Des cris à mort Kabila, à mort Julien à mort les rwandais, un sentiment anti rwandais s'est accru dans ces villes...Les manifestants à Goma ont voulu mettre en feu les stations services pour embraser la ville de Goma, mais il ont été contenus par la police anti-émeute pro-rwandais de Kinshasa...



La Monusco, leurs installations ont subi des dégâts sans précédent en les accusant tous de complice de la descente aux enfers de la RDC. La mairie de Butembo saccagée par cette foule compacte et déterminée !



Julien PALUKU, dans son bureau passe des heures difficiles à contenir les mécontentements de la population prête en découdre avec ces pro-rwandophiles, rwandophages (ceux qui mangent et exterminent les congolais) et le régime de Kinshasa..



La société civile, dans leur politique de réguler et d'éduquer la population craint des jours sombres pour la région. 5 jours d'un ralentissement économique, des journées mortes font une perte de plus 10 millions de $ us aux commerçants qui commencent à tirer la langue, essoufflés, asphyxiés par cette paralysie, selon la fédé des entreprises du Congo ( FEC)...



La seule solution qui revient dans la boute de tous les habitants de Goma, Butembo et Beni, la mort de Joseph KABILA par assassinat sauvera le Congo et le Congo retrouvera sa paix et le grenier de ce pays fournira de quoi à créer une autosuffisance alimentaire au regard de son généreux climat propice à l'agriculture.



Roger BONGOS
Image
Mathilde
Administrateur du site
 
Messages: 130
Inscription: Jan 2014
Sexe: Féminin

Retourner vers ACTUALITÉ POLITIQUE

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron